Le Rock en Live

Site sur lequelle vous pouvez apprendre tous sur le Rock... Des débuts des groupes phare à aujourd'hui... faites vous plaisir !!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Définition Punk

Aller en bas 
AuteurMessage
Hard_Times_Drummer

avatar

Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Définition Punk   Sam 7 Juil - 3:42

Le punk est un mouvement culturel contestataire apparu entre 1976-1977 aux États-Unis puis au Royaume-Uni, avant de se répandre dans le reste du monde, la France étant l'un des pays non-anglo-saxons où ce mouvement eu un impact très représentatif. C'est une révolte contre les valeurs établies, qui privilégie l'expression brute et spontanée. Le punk est porteur d'une volonté de « tabula rasa » mais aussi d'un renouveau musical et culturel, l'émergence d'une nouvelle énergie, synonyme d'une liberté de création maximum (labels indépendants, Do It Yourself, fanzines, mode, graphisme).

Ce mot viendrait de punk, mot anglais signifiant sans valeur, il est accepté avec ironie par les punks puisqu'ils rejettent les « valeurs établies ». Dans les années 50, a punk, c'était la petite amie masculine qui attendait le prisonnier à sa sortie. Le « mouvement punk » fut associé au nihilisme et au Dadaïsme, au mouvement anarchiste et au mouvement alternatif (squat, labels indépendants, anti-militarisme, végétarisme, féminisme, mouvement autonome, etc.) Certains groupes comme Crass ou Bérurier Noir ont pris ce combat alternatif militant très à cœur.

Le punk a acquis plusieurs sous-genres, non exclusifs dont le punk rock, le pop-punk, l'anarcho-punk, le punk hardcore et le ska-punk.

L'expression punk reste associée aujourd'hui à la période 1976-80, incarnée par les Sex Pistols, The Clash, The Damned, Buzzcocks, X-Ray Spex, The Ramones entre autres et à une nouvelle forme d'énergie, d'esthétique et de radicalité prenant le pas sur la contestation hippie de la décennie précédente.

En Angleterre, Malcolm McLaren, le manager des Sex Pistols comme l'initiateur machiavélique et secret du mouvement. On note aussi l'influence du mouvement situationniste et du mouvement Dada dans l'esthétique et l'activisme punk, dominés par une économie de moyens et un sens aigu de l'auto-dérision. Ces courants ont marqué l'avant-garde du mouvement punk britannique, avec les Sex Pistols et leurs "satellites" : le Bromley Contingent (leur cercle rapproché), la boutique Sex de Malcolm McLaren et de la couturière Vivienne Westwood, Jordan, "créature" travaillant pour eux, The Flowers Of Romance, etc. Le couple McLaren-Westwood a su habilement faire des Pistols, dont ils se chargeaient de confectionner les tenues, leurs ambassadeurs les plus médiatiques, posant ainsi les fondations de l'apparence punk telle qu'elle reste ancrée dans la culture populaire.

Dans d'autres domaines artistiques, le graphiste Jamie Reid, proche des situationnistes, avait précédemment travaillé dans les revues Suburban Press et King Mob. Les pochettes de disques, dans les mains des graphistes punks, servent d'instrument de détournement des valeurs sociales et de la culture populaire comme la pochette du disque des Dead Kennedys Bedtime for Democracy.

Pourtant la petite histoire a surtout gardé du punk des symboles : les épingles à nourrice utilisées comme bijoux, les coupes de cheveux extrêmes et colorées comme la Crête Iroquoise (mohawk en anglais), le piercing (souvent avec des épingles à nourrice), le tatouage et la réappropriation « artistique » des vêtements de masse. Après le punk pauvre est apparu le « punk chic », recyclage commercial et industriel de ce qui en 77 s'inventait dans la rue.

Au-delà du nihilisme prétendu ou affiché, le punk est un mouvement assez largement créatif et solidaire, un mouvement qui en profondeur semble avoir posé les bases de différentes alternatives sociales et économiques, qui ont parfois réussi à durer.

La scène punk s'est exportée mondialement, a créé une scène propre avec ses labels (Rough Trade, Factory, New Rose, Bondage Records...) et concerts alternatifs autogérés. Les groupes punk alternatifs comme Bérurier Noir ou Crass ont imposé des places de concert moins chères, les Travellers ont inventé des modes de vie alternatifs, le mouvement des squats alternatifs est également issu de l'autonomie active voulue et animée par l'esprit originel du mouvement, qui cherche d'abord à vivre autrement et remet en question le mode de vie bourgeois traditionnel.

La vague punk a vu naître également une presse underground et parallèle, les fanzines créés par des amateurs. Aux États-Unis parmi les plus connus : Maximum Rock'n'Roll et Flipside, au Royaume-Uni Sniffin'Glue, en France New wave (réapparu en 2004), On est pas des Sauvages, Hello Happy Taxpayers, etc. Chaque scène locale a eu au moins son fanzine édité avec des informations, un graphisme différent, des entrevues avec les groupes locaux ou en tournée. Le magazine Factsheet Five a énuméré et chroniqué les milliers de publications underground des années 1980 et 1990.

Représentant majeur : Sex Pistols
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nana

avatar

Nombre de messages : 67
Age : 27
Localisation : Clermont ^^
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Définition Punk   Sam 7 Juil - 13:40

"Punk" ça veut aussi dire voyou en anglais Razz Un monde d'epingle à nourice et de lames de rasoirs xD Faut dire que le mouvement Punk est aussi aparu contre le mouvement hippie ^^ Suffit de voir comment ils les traitaient '^^ Sex Pistols, Clash, Ramones.. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://I.c.h.i.g.O.cowblog.fr
 
Définition Punk
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GBH (Punk - Angleterre)
» Que pensez vous de la finition Shattered Glass ?
» Slidin' Slim : old punk trying to play them real deep blues
» The Villyes [Post-punk - new wave / Suisse]
» Le Power Trio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Rock en Live :: Genres du Rock :: Punk-
Sauter vers: